fbpx
TVA

Une TVA à 6% pour l’achat dans l’immobilier neuf en Belgique

14/04/2021 par Bouygues Immobilier Belgium

L’immobilier neuf à la peine : réaction attendue

Loin d’être une surprise, l’immobilier neuf est à la peine en Belgique comparé à l’existant. Et pour cause, les tarifs pratiqués sont en moyenne 20% plus élevé dans le neuf. Pour autant, le neuf apporte de nombreux avantages et garanties que l’immobilier ancien ne peut avancer comme argument. Il arrive donc fréquemment qu’acquéreurs et investisseurs fassent le choix de l’immobilier existant pour des raison budgétaires, quitte à renoncer à ces avantages et cette sécurité procurée par le neuf, et à concevoir de réaliser des travaux de rénovation onéreux (pour une enveloppe totale qui avoisine celle d’un logement neuf au final). 

Autre constat : le parc immobilier est particulièrement vieillissant et les rénovations ne suffisent plus, entre autres, à maintenir un niveau de qualité énergétique en phase avec les directives nationales et européennes. Sur 4,5 millions d’habitations en Belgique, plus de la moitié ont été construites avant 1960, et environ un quart date d’avant 1920. Mécaniquement, l’immobilier neuf peine à exister compte tenu de la monopolisation du marché par l’ancien. Ajoutons à cela la crise du COVID-19 : c’est le marché tout entier qui à subit un coup d’arrêt. Alors comment stimuler ce marché tout en répondant à la fois aux enjeux énergétiques et du logement pour tous ? C’est ici que l’immobilier neuf se présente comme une solution. 

Une nouvelle TVA à 6% pour les démolitions-reconstructions

En réaction à ces constats, le gouvernement a annoncé la mise en place d’une TVA à 6% pour tous les projets de démolition-reconstruction, effective depuis le 1er janvier 2021.

Il s’agit là d’une belle opportunité de renouveler le parc immobilier belge, et de relancer autant que possible le marché qui est à la baisse depuis plusieurs mois. Mais une question se pose : mieux vaut acheter neuf ou démolir et reconstruire ? 

Démolir ou acheter neuf ?

 L’un des principes visés par cette décision est d’éviter que les gens continuent de rénover sans cesse au lieu de démolir”, selon Marleen Porré, directrice de la Confédération Construction. La baisse de la TVA à 6% est donc une incitation claire à se tourner vers l’immobilier neuf, en particulier en ville. Cette décision fait de l’immobilier neuf un produit bien plus attractif : non seulement les prix concurrencent désormais ceux de l’existant, mais le neuf offre aussi bien plus de garanties. 

Les conditions pour bénéficier de la TVA 6%

En premier lieu, il est important de préciser que cette mesure est temporaire et sera à échéance au 31 décembre 2022. Si vous avez un projet en tête, il pourrait être intéressant de chercher à le concrétiser rapidement, d’autant plus que cette TVA s’applique sur les factures reçues avant cette date butoir. 

Ce taux rabaissé à 6% est aussi soumis à plusieurs conditions : 

  • Le logement doit être votre habitation principale.
  • Vous devez habiter le logement pendant au moins 5 ans
  • Le logement doit avoir une superficie inférieure à 200 m²
  • Ce taux s’applique sur les factures établies sur les années 2021 et 2022

Profiter de la TVA 6% pour investir dans le neuf

Si vous êtes investisseurs et souhaitez également bénéficier de cet avantage, voici la condition qui se substitue au fait d’habiter le logement soi-même : le logement doit être loué via une agence immobilière sociale et ce, pour une durée minimum de 15 ans.